L'avenir est dans l'ingéniosité collective

Coopérative d'activité et d'emploi

Lancer son projet d’entreprise dans un cadre sécurisé avec une CAE

Logo de l'Ouvre-Boites 44

Pour franchir le pas et réussir son projet d’entreprise, les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) proposent aux porteurs de projet un parcours sécurisé. L’Ouvre-Boites 44, une CAE présente à Nantes et Saint-Nazaire, accompagne les entrepreneurs de la région Loire-Atlantique. Jetons un rapide coup d’œil sur ce collectif…

La Coopérative d’activité et d’emploi : Travailler pour soi, réussir ensemble

La Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE) est un outil d’accompagnement à la création d’entreprise. Son slogan résume bien son champ d’action : travailler pour soi, réussir ensemble.

Un projet, des savoir-faire et un objectif bien défini… tout est prêt pour entreprendre. Ceci-dit, comment lancer son activité tout en gérant les impératifs juridiques et les risques économiques ? Et puis être entrepreneur, c’est être capable de maîtriser plusieurs professions à la fois :

  • exercer son cœur de métier
  • savoir vendre ses produits ou services
  • gérer son activité

Heureusement, il existe une solution pour franchir le pas, c’est la Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE). La CAE permet aux porteurs de projet de tester la faisabilité de leur projet tout en limitant la prise de risque. C’est également un collectif constitué de plus de 250 porteurs de projets/entrepreneurs.

L’Ouvre-boites : un partenaire pour réussir son projet en Loire-Atlantique

Les bureaux du sillon où se situe l'Ouvre-Boites 44L’Ouvre-boites est une CAE implantée en Loire-Atlantique. Elle fournit un cadre légal économique, social et juridique au porteur de projet. Ainsi, dans les premiers temps de son activité , l’entrepreneur peut se concentrer totalement sur son cœur de métier.

L’Ouvre-boites est une CAE implantée dans le 44, à Nantes et à Saint-Nazaire. Le statut juridique Scop (Société coopérative de production) de l’Ouvre-boites implique que tous les salariés (l’équipe d’appui et les entrepreneurs) peuvent être associés. C’est une perspective plutôt séduisante, non ? Le porteur de projet devient un entrepreneur salarié. C’est-à-dire un « entrepreneur » face aux clients et fournisseurs et un « salarié » du point de vue juridique, comptable et social.

D’accord, mais à part ça, qu’apporte l’Ouvre-boite ?

  • un cadre légal pour créer son activité
  • un n° siret, une mutuelle d’entreprise, l’ouverture des droits sociaux (retraite, assurance maladie…)
  • de la visibilité et de la crédibilité grâce au réseau local de la CAE : partenaires, réseau de l’économie sociale et solidaire, réputation, annuaires des entrepreneurs de la coopérative…
  • un accompagnement personnalisé (aide à la stratégie de communication, marketing, gestion)
  • une comptabilité prise en charge par la coopérative
  • sans oublier un environnement coopératif et positif (et ça aussi c’est important pour réussir)

Le financement de tous ces services provient d’une part de subventions, d’autre part de la contribution de chaque entrepreneur à hauteur actuellement de 10,5% de son chiffre d’affaires.

Les premiers pas à l’Ouvre-boites

Dans un premier temps, le porteur de projet signe un contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE) avec la CAE.

Dans un premier temps, au cours d’un entretien individuel, un(e) chargé(e) d’accompagnement de l’Ouvre-boites s’assure de la solidité du projet de l’aspirant entrepreneur. Notons que le projet doit déjà être bien défini. Si le projet est validé, un contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE) est signé entre l’entrepreneur et l’Ouvre-boites. Débute alors la période de test de l’activité.

Tout(e) seul(e) ?… 🙁

Mais non, car l’Ouvre-boites veille à maintenir le nouvel entrepreneur dans une dynamique de rencontres et de coopération. D’abord, il y a les ateliers qui regroupent les nouveaux adhérents et qui proposent des bases pour développer son activité. Ils sont actuellement au nombre de 3 et leur dénominations sont explicites :

  • J’ai compris mon marché
  • Construire son prix de vente
  • Prospection et communication

Ensuite, l’entrepreneur et son chargé d’accompagnement se retrouvent régulièrement afin de faire des points d’étape sur l’avancement du projet.
Mais l’esprit de coopération ne s’arrête pas là.

La coopération à l’Ouvre-boites 44

L’Ouvre-boite favorise une dynamique collective en organisant des rencontres et des groupes de travail coopératif entre les entrepreneurs. Un réseau social interne, le WOB, connecte les membres de la communauté.

A l’Ouvre-Boites, il existe de nombreuses occasions de se rencontrer et de partager ses expériences, voire même de faire avancer son projet personnel au sein d’une dynamique de groupe.
Il y a d’abord les wobcafé (chaque 1er vendredi du mois), un moment de convivialité partagée autour d’un café et de croissants entre l’équipe d’appui de l’Ouvre-boites et les entrepreneurs.
Il y a également les wobmetiers. Les entrepreneurs d’une même branche d’activité se retrouvent pour des séances de brainstorming et d’échanges dans le but de faire évoluer leurs projets respectifs en bénéficiant d’une réflexion et d’une dynamique de groupe.
Il y a aussi le WOB, pour Web de l’Ouvre-Boites, un réseau social interne de type facebook mis à disposition de chaque membre. Il met en lien les acteurs de la communauté. Des groupes de discussions y échangent idées et actualités. Mais on y trouve également beaucoup d’autres services : documentation, événements, annuaire…
Enfin, n’oublions pas de mentionner l’équipe de l’Ouvre-boites qui accompagne les entrepreneurs avec compétence, sympathie et convivialité.

Entrepreneur salarié à l’Ouvre-boites et plus si affinités

A terme, l’entrepreneur salarié peut devenir sociétaire de la Scop.

Lorsque l’entrepreneur réalise son premier contrat, il devient entrepreneur salarié en CDI. Il peut alors faire prospérer son entreprise au sein de l’Ouvre-boites. Ensuite, l’entrepreneur a deux possibilités d’évolution : créer sa propre entreprise ou devenir sociétaire de la Scop.

Voici des liens pour ceux qui seraient tentés par l’aventure ou pour en savoir plus :
Le site web de l’Ouvre-Boites
La plaquette de l’Ouvre-Boites
Le site du réseau Coopérer pour entreprendre

2 Commentaires

  1. Simon

    Merci pour ce bel article Cécile !
    Je ne suis pas objectif bien sûr…

Donnez votre avis

Theme by Anders Norén